Le mp3

mp3-4mp3-4

Le Lean est avant tout un état d’esprit

S’il est difficile de définir ce qui est Lean, il est
nettement plus facile de définir ce qui ne l’est pas.

Le monde qui nous entoure regorge d’exemples qui ne sont
pas Lean et dont nous n’avons pas toujours conscience.

 

 Le format PCM WAV

 

pcm-to-wav

 

 

Pas Lean
pas de compression, le signal
numérisé est “complet”

 

 

 

 

mp3-4

 

 

 

Lean
beaucoup plus léger car débarrassé de sons et
de fréquences imperceptibles à l’oreille

 

 

 

 

Explication :

D’un point de vue du client, le format mp3 est vraiment plus intéressant. En effet, s’il est correctement encodé, l’écoute d’un fichier audio au format mp3 apporte la même qualité que celle d’un fichier numérisé brut.

Mais comme la conversion au format mp3 supprime certains sons et fréquences inaudibles, sa taille diminue notablement. Le rapport est approximativement de un pour 12.

 

De plus, la taille des mémoires augmentant avec les années, nos baladeurs d’aujourd’hui :

  • n’ont plus de pièces mécaniques en mouvement (et donc soumises à usure) comme leurs ancêtres des années 80, les fameux Walkmans
  • permettent plusieurs heures d’écoute ininterrompue

 

Liens Intéressants :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/MPEG-1/2_Audio_Layer_3

 

http://www.commentcamarche.net/contents/audio/mp3.php3

 

 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

Faite-moi part de vos idées, et je les publierai en vous citant (si vous le souhaitez, bien entendu … :-))

 

 

Taggé , , , , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

5 réponses à Le mp3

  1. MP3 dit :

    Le MP3 a révolutionné le monde de la musique. C’est tellement plus pratique (notamment pour courir) on a des baladeurs qui nous permettent d’emmener notre musique (format MP3) avec nous. De plus, un MP3 ne coute plus si cher (0,99€) comparé à un single à l’époque (30 francs).

    Antoon

    • Eric dit :

      Bonsoir, Antoon, et merci pour votre commentaire.

      Vous l’avez dit, le MP3 a littéralement révolutionné l’industrie de la musique.

      Il a répondu aux besoins des clients. Beaucoup de morceaux sur des supports minuscules, faciles à porter
      et accessible à un prix enfin raisonnable.

      Au passage, il a permis de remettre en question certains monopoles datant … d’une époque révolue …

      Cordialement,

      Eric


  2. […]Le Lean est partout … à commencer dans nos oreilles … | Au fil du Lean …[…]

  3. Pascal JUBERT dit :

    Bonjour Eric

    Ravi de te retrouver sur ce blog et pour lequel j’aimerais apporter ma contribution.
    Ce thème sur la musique et ses différents formats me passionnent depuis des décennies (et oui, j’ai connu l’age d’or du microsillon 45 et 33 tours !!!).
    Le MP3 ne me paraît pas être un bon exemple du Lean si on prend en compte TOUS les critères de satisfaction des audiophiles et donc des clients.
    La vertu essentielle du format MP3 est sa compacité qui a permis de créer des appareils légers et portables et surtout téléchargeables avec les débits relativement faibles au début d’Internet.
    Mais, quid de la qualité sonore !!! Effectivement, l’écoute de musique sur des appareils portables dans un certain environnement sonore ne requiert pas une qualité HiFi et bon nombre de personnes (notamment les plus jeunes) ne possèdent plus malheureusement que cette référence.
    Déjà le CD était qu’une qualité nettement inférieure aux disques 33 tours mais certes plus facile à transporter et stocker.
    Le problème est de pouvoir garder la référence, le Standard. J’ai eu la chance de pouvoir faire la comparaison de l’écoute de ces différents formats pour un même morceau (MP3, CD, 33tours). Et là, c’est le jour et la nuit, le 33 tr écouté sur une platine possédant les bons Standards de réglages dépassent très largement les 2 autres formats.
    On a tendance à oublier que nos oreilles ne comprennent que les signaux analogiques et que certaines fréquences même inaudibles permettent d’enrichir les sons : les fameuses harmoniques.
    Bref, le CD et le MP3 sont pour moi des créations d’abord marketing et que la musique a été quelque peu oubliée dans l’affaire.
    Élément de réflexion : pourquoi le 33 tours fait-il son retour en force actuellement ?
    Je reste persuadé que ,les capacités de stockage numériques augmentant d’année en année, on va revenir à des formats moins compressés (certains sites permettent déjà de télécharger des fichiers .wav) …et se rapprocher de plus en plus du 33 tr.
    Ouvrez donc bien vos oreilles !!!

    • Eric dit :

      Bonjour Pascal,

      je savais bien qu’un jour ou l’autre je me ferais « aligner » par un audiophile.

      Et je suis ravi que ce soit toi. Je ne connaissais pas ta passion pour la musique.

      Pascal, tu n’es pas le premier à tenir ce discours. Pour avoir fait, il y a bien des lustres, un peu de traitement du signal et pas mal d’électronique, je sais que les harmoniques apportent cette « couleur » au son qui n’est parfaitement retranscrite que par des systèmes … analogiques (en accord avec nos oreilles)

      Mais souviens-toi, dans les années 70 déjà (bien avant l’apparition du CD), les puristes critiquaient les transistors bipolaires ou TEC et ne juraient que par des amplis à lampes.

      Tu dis : « Le MP3 ne me paraît pas être un bon exemple du Lean si on prend en compte TOUS les critères de satisfaction des audiophiles et donc des clients. »
      C’est là où je ne suis pas d’accord avec toi. Les audiophiles ne sont pas les clients du MP3. Les clients du MP3 sont toutes ces personnes qui préfèrent rendre leurs trajets en transport en commun plus confortable ou leur footing plus agréable. Ce sont des « clients mobiles », … pas des audiophiles, assis dans leur salon devant « un orchestre symphonique ».

      Et je fais partie des clients du MP3, lorsque j’écoute de la musique dans mes longs trajets en voiture ou en train.

      De mon point de vue il faut bien différencier qualité et « praticité d’utilisation » (et oui c’est vrai, il ne faut pas être dupe, CD et MP3 sont de beaux outils marketing).

      Je prends une autre image. Tu apprécieras de rouler dans une Rolls Royce, car c’est doux, très silencieux et que l’habitacle est habillé de matériaux nobles et précieux. Pour autant, Toyota est plus Lean que Rolls Royce. Ta platine 33 tours, associée à un ampli à lampe et des enceintes 3 voies à filtres analogiques (à composants passifs), c’est une Rolls Royce … mais elle est complètement inadaptée pour prendre le RER tous les matins.

      Je fais une autre analogie avec la photographie. Il y a dix ans encore, les photographes pro te disaient : « Le numérique n’a pas la qualité de l’argentique »
      Aujourd’hui, ils sont tous (sauf exceptions) équipés de reflex numériques à grand capteur. Le numérique est tellement plus pratique, moins cher, moins polluant (plus de chimie pour développer), plus rapide … en un mot, tellement plus Lean que l’argentique.

      Après, effectivement, tu as raison de souligner l’appauvrissement de notre référence « audio » (et notamment chez les plus jeunes). C’est un peu comme un gamin qui n’aime pas la purée de pommes de terre, parce qu’elle n’a pas le même goût que la « LineMouss » en sachet …

      C’est une histoire d’éducation de nos sens. Ne crois-tu pas ?

      Enfin, je ne compare pas le MP3 à de l’analogique, mais à du numérique non compressé comme le CD ou le Wav. A condition que le niveau d’encodage soit correct, la différence de qualité entre un cd et un MP3 est peu perceptible, voire pas du tout (mais je reconnais que je n’ai pas ton oreille).

      Pascal, un gros merci pour ton commentaire dont je partage l’essentiel (histoire de tranche d’âge, probablement 😉 ).

      A bientôt,

      Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *