Le père Noël élu homme de l’année …

… par les patrons de nos entreprises.

 

Pere noel 2015

 

 

Je le vois “gros comme une montagne”.

Vous ne croyez plus au père Noël !

Vous avez tort ! Car le père Noël …

 

… c’est moi !

 

Enfin, presque …

 

Pour être plus précis, je dirais que je suis le “père Noël du Lean”.

Vous ne le croyez pas ? Rassurez-vous, moi non plus !

Pourtant, dans bien des entreprises que je rencontre pour la première fois, je vois des dirigeants qui me prennent pour le père Noël du Lean. Eux, y croient sincèrement au père Noël.

Ils croient au père Noël de la Qualité, à celui du Commercial, à celui du Management, etc.

Et concernant le Lean, leur Père Noël, c’est moi.

Ils pensent que j’ai dans ma hotte … LES RÉPONSES … aux trois questions.

 

Les trois questions de la mort !

 

 

Ce sont les trois questions qui reviennent le plus souvent dans la bouche des néophytes :

 

  • Quelle est votre méthode pour nous faire faire du Lean ?

 

  • Par où / par quoi devons-nous commencer ?

 

  • Quels “outils/méthodes” utiliser pour faire du Lean ?

 

Ecolier Mais alors

 

Quelle méthode pour faire du Lean ?

 

À la question “Quelle est votre méthode pour nous faire faire du Lean ?”, je réponds invariablement (et avec un peu de provocation jubilatoire, je dois bien l’avouer 😉 ) …

 

… je n’ai pas de méthode !

 

En général, cela fait son petit effet et je lis un sentiment de perplexité mêlé d’interrogation dans le regard de mes interlocuteurs.

Je leur dis : “Je n’ai pas de méthode et je ne veux pas en avoir une … mais j’ai une approche”.

 

Shadocks

 

  • Je ne cherche pas à ce que vous faire “faire du Lean”, je cherche à vous faire “devenir Lean”. Je vous invite à relire mon article sur “le Canada Lean”.
  • Je ne cherche pas à vous faire “faire du Toyota”, je cherche à “vous faire inventer votre propre système” en vous inspirant de Toyota.
  • J’ai un moment collaboré avec un cabinet américain. Leur méthode était vraiment très structurée, efficace et donnait des résultats certains. Mais les personnes de l’entreprise ne “réfléchissaient pas” (façon de parler) et s’appuyaient sur la méthode comme on s’appuie sur une béquille. Comme pour Toyota, je ne veux pas que vous “fassiez du Eric Calmettes”. Ok, je vous accompagne, ok je vous guide, mais c’est vous qui “bossez et construisez”.
  • Le Lean est comme une tour de Babel. Chaque étage atteint est un signe de maturité Lean de l’organisation, de maturité collective. Au sein de cette même organisation, certaines personnes progressent plus vite que d’autres. Pour monter d’un étage, certains préfèrent emprunter “les escaliers”, d’autres “une échelle”, d’autres “l’ascenseur”. Mon but est de vous faire monter les étages. Vous, vous choisissez le moyen que vous préférez pour monter d’étage en étage.
  • Je crois dur comme fer à la répétition au sens des Katas qui se pratiquent dans les arts martiaux. Cette répétition aboutit aux automatismes, et ces automatismes à une “seconde nature”. Et qui dit seconde nature, dit changer, dit devenir quelqu’un d’autre.
    Quelqu’un de plus Lean jour après jour …

 

Par où / par quoi commencer ?

 

À la question “Par où / par quoi devons-nous commencer ?”, je réponds (là aussi avec un peu de provocation) …

 

… par où / par ce que vous voulez !

 

En fait, je simplifie un peu et nous en discutons ensemble. Ce que je souhaite, c’est que vous commenciez par quelque chose qui vous tient à cœur, qui vous donne envie, qui vous fait vibrer.

Ce sera le meilleur moyen d’obtenir une implication réelle (je veux dire non feinte), de la direction et des managers pour un premier pas qui sera “sous les feux de la rampe”.

Je me souviens avoir posé cette question à un de mes profs, un japonais, et il m’a répondu : “Éric, ne cherche pas, tu n’as pas de question à te poser, commence par les 5S”. Sur l’instant, j’avoue qu’il m’a laissé perplexe. Aujourd’hui, avec le recul, je comprends mieux pourquoi il m’a répondu ça … et je partage tous les jours un peu plus son avis. Je vous invite à relire l’article “Pourquoi commencer par les 5S” dans lequel j’explique ce point de vue.

Oui, mais voilà, comme expliqué dans l’article, en première approche, les 5S ne font vibrer personne. Les boss de PME qui veulent s’engager sur la voie du Lean le font pour améliorer la rentabilité et la performance de leur boîte. Ils veulent de la productivité … pas du “Nettoyage” !

Que faire ? Il y a trois possibilités :

1) Je cherche à avoir raison en les convainquant de commencer par les 5S. Cela ne leur plaît pas et ils travaillent avec un autre consultant.

2) Je cherche à avoir raison en les convainquant de commencer par les 5S. Ils me croient et décident de travailler avec moi, mais le sujet ne les “transporte” pas. Résultat, une implication molle et de résultats laborieux, voire pas convaincants.

3) Je ne cherche pas à avoir raison. Je m’adapte. Nous décidons de nous attaquer à un sujet qui leur tient à cœur, qui les fait “vibrer”. Là, j’ai des chances d’avoir une motivation et une implication forte.

Des trois approches décrites ci-dessus, je choisis la troisième … car j’ai confiance dans le Lean.pelote de laine

Le Lean est comme une pelote de laine d’où sortent plusieurs brins. Vous tirez sur le brin qui vous plaît et la pelote se déroule. En se déroulant, les principes et fondamentaux du Lean ressurgissent inévitablement … dont les 5S.

Voilà pour quoi je propose de commencer “par où / par ce que vous voulez”.
De toute façon, nous reviendrons à l’orthodoxie du Lean.

Ne dit-on pas que “tous les chemins mènent à Rome” ? 😉

 

Quels outils / quelles méthodes utiliser pour faire du Lean ?

 

À cette question, je pourrais répondre d’utiliser les 5S, comme vu dans le chapitre précédent.

Je pourrais aussi vous préconiser de faire une VSM (Value Stream Mapping ou Cartographie du Flux de Valeur). Pour la petite histoire, c’est un des outils préférés des consultants. La VSM, cela en “fout plein la vue”, ils la mettent “à toute les sauces” et leur permet souvent de “se faire mousser”. C’est très … “vendeur” ! 😉

Nota : Loin de moi l’idée de critiquer la VSM. C’est vraiment un très bel outil et je l’adore. Il est très intéressant et très riche d’enseignements. Je le trouve puissant. Mais il n’est pas à utiliser partout ni systématiquement. De plus, la VSM est la plus pertinente lorsqu’il y a transfert de compétence du consultant vers l’entreprise …

 

Je pourrais répondre tout ceci. Mais je ne le fais pas ! Pourquoi ? Simplement parce que …

 

… ce n’est pas la bonne question ?

 

Et perdre du temps à vouloir répondre à une question qui n’est pas la bonne, c’est du pur MUDA.

 

D’abord, souvenez-vous, vous ne voulez pas “faire du Lean” mais “devenir Lean” !

Et pour devenir Lean, ne pensez-vous pas que la meilleure question à se poser soit :

 

Quels sont les problèmes à résoudre dans notre entreprise …

 

… pour livrer nos clients à l’heure,

 

avec un bon niveau de qualité et un juste prix ?

 

Trouvez les problèmes (et croyez-moi, vous avez beau avoir le nez dessus, vous ne les voyez pas) et vous trouverez les contremesures à adopter. Les outils nécessaires viendront alors vous épauler dans votre démarche.

 

 

 

J’ai commencé cet article par le père Noël, … je le termine aussi avec lui.

 

 

Je vous souhaite à tous un joyeux Noël !!!

 

Et d’excellentes fêtes de fin d’année !

 

 

 

 

 

 

Taggé , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

5 réponses à Le père Noël élu homme de l’année …

  1. GYSELINCK dit :

    Salut Eric,

    Un joli article empreint de poétisme et de lean orthodoxe’s feelings.

    😉

    Joyeuses fêtes de noël également.

    Fred.

  2. Marion dit :

    Merci pour votre blog très instructif, dynamique et plein de bon sens!
    Bonne suite en 2016!


    • Bonjour Marion,

      je vous remercie pour votre message d’encouragement. C’est sympa.

      Si le blog vous intéresse, n’hésitez pas à vous abonner (il n’y a pas de pub et vous recevrez une notification par email à chaque nouvel article) et a en parler autour de vous aux personnes susceptibles de trouver un intérêt à la diffusion de la pensée Lean (au moins de ma compréhension de la pensée Lean 🙂 ).

      Bien cordialement,

      Eric

  3. Ping :Le Père Noël élu homme de l'...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *