Les 7 Mudas

Les Sept “contre” Samourais

 

les 7 samourais-affiche fr

 

 

Dans le chef-d’œuvre cinématographique d’Akira Kurosawa “Les Sept Samourais”, un village de paysan du Japon médiéval recrute sept mercenaires pour se protéger des bandits qui sévissent dans les campagnes environnantes.

 

Mais nous ne sommes ni au Japon, ni au XVI ème siècle ………..

et je ne suis pas un Samourai !!! 😉

 

 

En revanche, notre “village” est en permanence attaqué par sept bandits de grand chemin.

 

Mais qui sont-ils ?

 

Non !!! Ils ne s’appellent pas :

  • Prof
  • Joyeux
  • Atchoum
  • Timide
  • Dormeur
  • Grincheux
  • Simplet

 

Les 7 nains de Blanche Neige

 

 

Ils sont malheureusement bien moins connus des grands enfants que nous sommes…

 

7 Mudas

  • Surproduction

  • Stocks

  • Atentes

  • Transports

  • Mouvements

  • Process

  • Rebuts

 

 

 

Et le gagnant est ……………. LA SURPRODUCTION !!!

 

La surproduction est l’action de continuer à “produire des pièces” (ce qui est aussi valable pour un processus de bureau tel que le traitement des dossiers) alors que son client direct n’en en pas besoin.

 

C’est l’ouvrier qui finit son bac de matière première alors que son objectif de fabrication est atteint, c’est le responsable ordonnancement qui gonfle un peu la quantité de son ordre de fabrication (OF) “au cas où”.

Mais c’est aussi prendre de l’avance ou regrouper des échéances de commandes, pour limiter l’impact des changements de série (ne rigolez pas, nous l’avons tous fait, moi le premier …).

Et c’est encore faire fabriquer des pièces pour occuper son personnel, car on ne sait pas quoi lui donner à faire ou qu’il attend parce que sa machine est en panne …

 

Tout ce qui est produit en plus ou en avance est SURPRODUCTION !!!

 

Et pourquoi est-ce si terrible ?

 

La surproduction est le pire des gaspillages, car il entraine tous les autres

 

  • Les pièces/dossiers produites en surnombre ou en avance deviennent du stock, qu’il va falloir entreposer quelque part, qui va attendre au risque de se détériorer, et qu’il va falloir transporter pour stockage et re-transporter pour traitement
  • Ce stock représente une masse financière immobilisée. Chaque pièce produite en trop ou en avance a potentiellement un coût matière et main d’œuvre. Il faudra donc emprunter de l’argent pour financer … ce stock
  • Il va falloir gérer ces stocks (ce qui occupera de la ressource logistique, hommes et matériels) et cela prendra de la place … qui en retour ne sera pas utilisé pour produire de la richesse
  • Sans compter toutes ces références que l’on “oublie en stock” … et qui sont REproduites (voir aussi) alors qu’il suffirait de les déstocker. Si, si, je vous assure que cela arrive bien plus souvent qu’on ne le croit …
  • Pendant que l’on produit quelque chose dont notre client n’a pas immédiatement besoin, on ne s’occupe pas d’autre chose dont un autre client a besoin de suite (ou pire, est en retard). Si vous voyiez le nombre de fois où les entreprises n’arrivent pas à juguler leurs retards de livraison à cause du fait qu’elles produisent trop et en avance, vous seriez étonnés

 

Mais la palme de l’insidiosité va …………….. au Muda de Process!!

Pour voir l’article “le Muda de Process, Qu’es acquo ?”

Et vous, sur votre lieu de travail, savez-vous voir ces sept bandits ?

 

Taggé , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.