Muri, Mura, Muda : Les 3 M

J’espère que mes articles vous “scotcheront” …

 

3M

 

… même s’il n’est pas question ici de faire de la publicité pour une célèbre marque de matériel de bureau   😉 .

 

En revanche, vous parler des trois fléaux que sont

          le Muri,

          le Mura,

          et les Mudasça, je peux!

 

Toutefois, ayant déjà évoqué les Mudas dans une série d’articles lors du lancement de ce blog (voir Les 7 Mudas ou encore Le Muda de process, qu’es aquo ?), je préfère me consacrer à l’évocation du Muri et du Mura.

 

Muri, Mura ? C’est quoi ce “charabia” ?

 


Faisons simple et commençons par “le commencement”;               la définition

 

Le Muri :

Il représente l’excès, la surcharge. En un mot, tout ce qui sort du cadre ordinaire et excède les capacités naturelles. Le Muri concerne aussi bien les hommes que les machines.

 

Le Mura :

Il concerne la variation et l’irrégularité dans l’écoulement du flux. Cela correspond à une demande client très variable, mais c’est aussi la variation du temps de cycle entre deux pièces fabriquées par un même opérateur, ou encore entre deux opérateurs fabricant le même produit.

 

 

Muri et Mura sont-ils des gaspillages ?

 

Je tiens à préciser ici que je n’exprime que mon humble point de vue, forgé sur une pratique de terrain.

En effet, vous trouverez sur internet, de nombreux articles présentant le Muri et le Mura comme des gaspillages. Cela nuit à la compréhension et introduit de la confusion par rapport au Muda.

 

Les gaspillages ce sont les Mudas!

 

En ce sens, le Muri et le Mura ne sont pas des gaspillages/Mudas !

 

Mais alors que sont-ils ? De mon point de vue, ce sont des “contextes” qui sont à l’origine de gaspillages/Mudas.

J’utiliserai la métaphore du vent. Lorsque vous regardez par la fenêtre, vous ne voyez pas le vent. Ce que vous voyez, ce sont ses effets; le mouvement des branches d’arbres.

 

Avec le Muri et le Mura, c’est pareil. Ce que vous constatez, ce sont les gaspillages, les Mudas, induits par le Muri et le Mura.

C’est une excellente nouvelle!

Je suis en train de vous dire que Muri et Mura sont à l’origine de Mudas. Plus précisément, …

 

Muri et Mura sont des causes de Mudas !

 

Supprimez ces causes et vous
supprimerez les Mudas qui en découlent !

 

 

Revenons à la base

 

Une des bases du Lean est de délivrer des pièces (ou des services) de manière la plus fluide possible, comme une rivière qui s’écoulerait sans à-coups. Pour cela, un moyen est de chercher à éradiquer tout obstacle au flux et donc, toute action qui n’apporte pas de valeur ajoutée du point de vue du client. Cette non-valeur ajoutée, ce sont les Mudas.

Ils sont classés en 7 catégories (voir l’article Les 7 Mudas) et peuvent prendre toutes les formes.

À partir du moment où on les voit, on peut les chasser et les éliminer. Du moins pour une partie; car, on se rend vite compte que le contexte dans lequel nous produisons (des pièces ou des services) est lui-même générateur de gaspillages (une vraie mine d’or 😉 ).

 

Aussi, vouloir éliminer les Mudas est une bonne chose … mais vouloir éliminer les causes de Mudas est bien plus important !

Il faut donc aussi …

chasser le Muri et le Mura

 

Quelques exemples ?

 

Muri :

 

Muri 1 surcharge-aneMuri 2 surcharge-travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mura : Exemple de variation de la demande client générée par des promotions sur les ventes en juin et septembre. Cela aura pour effet de transférer des “à-coups” au flux de production et créer ainsi des Mudas, mais aussi du Muri.

 

 Mura

 

 

 

Et vous, comment percevez-vous les effets du Muri et du Mura “chez vous” ?

 

 

 

 

Taggé , , , , , , .Mettre en favori le Permaliens.

2 réponses à Muri, Mura, Muda : Les 3 M

  1. Ping :Le Muri | Au fil du Lean ...

  2. Ping :Le Mura (1/2) | Au fil du Lean ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *