La face cachée du 5S et du SMED

Iceberg3

5S et SMED sont comme les icebergs …

 

 

 

… leur puissance n’est pas

 

 

 visible !

 

 

 

Tenez-vous-en aux apparences et

comme le Titanic en son temps …

 

… ce sera le naufrage !

 

 

Au mieux, le naufrage des ces deux méthodes au sein de votre entreprise …

… au pire, le naufrage de la boite entière.

 

 

De quoi parle-t-on ?

 

Lire la suite

SMED : Un exemple (4/4)

La théorie, c’est bien, … mais complétée par un cas de terrain, c’est mieux !

 

Toyota Pit Stop

 

 

Après avoir vu le principe fondateur du SMED dans les deux premiers articles, puis la méthode dans le précédent, nous terminons cette série par un exemple vécu sur le terrain.

 

Mais avant cela, je voudrais vous parler d’un cas dans lequel la méthodologie du SMED a été “poussé à son extrême”.

 

Nous en avons tous vu un jour ou l’autre à la télévision.

Il s’agit d’un Pit Stop en Formule 1 (l’arrêt au stand pour changer les pneus et faire le plein).

Depuis 50 ans, l’application du SMED a littéralement révolutionné le Pit Stop. Pour preuve :

 

Vous comparerez au passage le nombre de gars s’affairant autour de la voiture en même temps. Tout est bon pour réduire le temps d’arrêt !

 

Mais le Pit Stop est-il un si bon exemple de SMED ?

 

Lire la suite

SMED : La méthode (3/4)

SMED … mais au fait, qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Speed dating

 

SMED est un acronyme anglophone.

 

SMED = Single Minute Exchange of Die

 

Comme vous êtes des pros de “l’Anglishe”, vous savez que “Single” signifie “Célibataire” et que “Die” signifie “Mort”.

 

Un SMED est donc “un échange de la mort d’un célibataire chaque minute”. Vous connaissiez le speed dating où vous rencontrez un célibataire et vous avez 7 minutes avant d’en changer.

Là dans le cadre du SMED, c’est toutes les minutes !!! C’est pour ça qu’on dit que c’est un “échange de la mort”

 

Comme dirait Gaston : “Meeuuuh non ! C’est pas ça …. !!!” …. Et il aurait raison !

Si nous mettons mon humour à 2 balles de côté …

 

SMED : Signification, Histoire, méthode

 

Lire la suite

SMED : Le principe (2/4)

Souvenez-vous : “le pourquoi du travail par lot” …

 

SMED 1

 

C’est ce que nous avons commencé à voir dans le précédent article (SMED : Le Principe 1/4) de cette série dédiée au SMED.

 

Pour rapide rappel, nous avons vu que l’on travaille par Lot pour diminuer l’impact financier du réglage de la machine sur le coût de revient unitaire de la pièce produite.

 

 

Mais nous avons aussi vu qu’il fallait faire preuve de discernement. En effet, au-delà d’un certain seuil, l’augmentation de la taille de lot ne permet de réduire l’impact du réglage que de façon marginale (quelques “pouièmes”) puisque le temps de ce dernier est devenu négligeable au regard du temps de production de la série.

Nous avons aussi montré que l’augmentation de la taille de lot provoque une forte augmentation du BFR (Besoin en Fonds de Roulement) ainsi qu’une perte de réactivité, flexibilité, agilité pour l’entreprise.

 

 

Mais il existe un phénomène encore plus pernicieux !

 

Lire la suite

SMED : Le principe (1/4)

Changer de série rapidement, OK, mais pour quoi faire ?

 

passage relais

 

On vous le dit et vous le répète. Tout le monde en est convaincu.

 

Il est nécessaire que le temps de changement de série soit le plus court possible !

 

Mais au fait, pourquoi ?

Ben tiens, c’est évident !

Une heure que je ne passe pas à “Régler” est une heure que je peux utiliser à “Produire” !

 

FAUX !

 

Ce n’est absolument pas la raison première du SMED (changement rapide de série) !

 

Or c’est une croyance répandue et, malheureusement, parfois même promue par certains de mes collègues consultants.

Si vous pensez que le SMED vous fera gagner en productivité en vous faisant gagner quelques heures de production en plus dans la semaine, alors vous êtes complètement “à côté de la plaque”… et cet article est fait pour vous ! 😉

 

Revenons à la source

 

Lire la suite