Le pseudo winner

Il est un phénomène curieux que je rencontre dans bien des entreprises

 

hautain

Snobisme

 

Je l’appelle …

 

Le snobisme du pseudo-winner

 

 

 

 

Nous avons tous en mémoire une image un peu stéréotypée du Winner.

 

winner

 

Il est cadre dynamique, plutôt séduisant, bla, bla, bla … mai surtout le winner       il en veut !!!

 

Oui, mais voilà, souvent à force d’en vouloir, il finit par en perdre le discernement ou plus simplement, la raison.

Il en devient snob et par là-même, un pseudo-winner. Évidemment il ne s’en rend pas compte.

 

Mais alors c’est quoi un pseudo-winner ?

 

 

Le pseudo-winner est au winner ce que le Canada Lean est au Lean.

Il a la couleur du winner, il ressemble au winner … mais il passe à côté de l’essentiel.

 

Le pseudo-winner va snober les petits gains

 

Eh oui, vous comprenez, lui c’est un Winner, ce n’est pas un gagne-petit.

Môssieu n’est pas un petit joueur !!!

Dans sa boite, son service, son atelier, les pièces de 1 € jonchent le sol … mais Môssieu ne daigne pas se baisser pour les ramasser. Il me dit :

 

“Moi, si c’est pas un billet de 500,
je ne prends pas la peine de me baisser”

 

Alors, bien sûr il ne le dit pas comme ça, pas si ouvertement. En effet, ce n’est pas un discours très politiquement correct, notamment lorsqu’on est cadre ou patron … à l’heure où les budgets sont de plus en plus serrés.

Pire, parfois il ne le dit pas du tout, il fait juste un peu la moue lorsque vous lui mettez le nez sur un gain potentiel.

Ou alors il vous dit que c’est bien mais que ce n’est pas ça qui va révolutionner son entreprise, son service, son atelier.

Il peut aussi le révéler de sous la forme opposée, à savoir “ce petit Muda (gaspillage) est quantité négligeable, ce n’est pas la peine de s’emm….. avec ça”.

Vous l’aurez compris, ce pseudo-winner, vous le retrouvez partout dans l’entreprise. Il peut être un patron, un cadre, un manager, un employé de bureau, un ouvrier, un magasinier …

 

Oui, le pseudo-winner est partout !!!

 

Pourquoi faut-il combattre ce phénomène ?

 

Oh je vous vois venir ! Vous allez me dire que c’est un phénomène naturel … avec le temps … c’est un peu une fatalité.

Ouaip, peut-être ! Mais une fatalité qui fait crever nos entreprises !

 

C’est le syndrome du journaliste qui espère toute sa vie trouver LE Scoop qui fera LE HyperMegaBuzz !

En attendant, il vivote de petits articles médiocres et sans grands intérêts et ne travaille pas vraiment son art.

 

Euros dans la main

Vous connaissez sûrement ces deux dictons :

 

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

Il n’y a pas de petites économies

 

L’idée souveraine est toujours la même:

 

La réussite et la fortune se créent jour après jour,
au fil de l’eau, par de petits gains, de petites améliorations, de petites économies
… qui peuvent paraître insignifiantes …
mais qui, mis bout à bout … finissent par bâtir un empire

 

Je me souviens avoir lu, il y a quelques années, un article de journal au sujet d’une étude réalisée aux USA sur “qui sont ces millionnaires invisibles”. C’étaient des retraités de classes moyennes. Ils avaient :

  • travaillé toute leur vie avec des salaires corrects mais pas énormes
  • épargné de petites sommes, mais ceci, régulièrement au fil des années
  • mais surtout, ils avaient fait attention à bien maîtriser leurs dépenses !!!

 

Autre exemple, cet article de Tracey Richardson, intitulé “How to translate waste to cost – My 1 second lesson!”. Elle explique qu’au début de sa carrière chez Toyota, dans le Kentucky, un Sensei japonais leur avait demandé de chercher dans leur process un gaspillage d’une seconde. Devant leur déception face à un si ridicule enjeu, il leur avait alors expliqué : “Si tout le monde dans l’usine gagnait 1 seconde sur son propre processus, nous pourrions produire 8 voitures de plus par équipe”. Vous imaginez ce que cela représente sur un an …

 

Mais encore …

 

Il existe aussi un intérêt certain à ne pas snober / négliger les petits gains, c’est que la plupart du temps …

 

… ils sont faciles à réaliser pour un coût quasi nul

 

et croyez-moi, il ne faut pas attendre très longtemps pour que ce soit …

 

jackpot

 

 

Mais au fait …

 

… des petits gains, tous les jours … cela ne vous rappelle-t-il rien ? Pas même un peu l’esprit …

 

KAIZEN

kaizen-ideogrammes

 

Et souvenez-vous, le Kaizen, c’est le double effet “KissCool” (améliorer et apprendre à améliorer).

 

 

 

 

Quant à vous, réfléchissez bien, ne seriez-vous pas un pseudo-winner qui s’ignore ?

 

 

 

 

Un Commentaire

  1. Retour PingLean : Time Is Money, Kaizen Aussi | Au Fil Du Lean ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *