Savoir lâcher prise …

pour mieux devenir Lean

 

Sieste Gaston

 

Ça y est, ça recommence …

Comme tous les ans à cette même époque … ce sont les vacances !

 

Moi … j’aime pas les vacances !

 

Mais si … souvenez-vous, ce royaume du Muda permanent que je décris dans l’article Y a du soleil et des nanas.

 

En fait, pour être plus précis, ce que je n’aime pas, ce sont … les vacances des autres !!!

 

 

L’enfer, c’est “les autres”

 

Les_Mouches Sartre

 

Rendons à César …

Non, cette brillante citation n’est pas de moi. Elle est issue du livre “Les mouches” écrit par Jean-Paul Sartre.

 

 

Mais revenons aux “vacances des autres”.

Ils sont pénibles les autres. Ils prennent leurs vacances … en même temps que moi !!!

C’est quand même scandaleux cette histoire ! J’aimerais bien profiter du soleil et de la chaleur … tranquillement !

Or ils sont tous là. Il y a du monde partout, on doit “faire la queue” et attendre pour tout et n’importe quoi. À cause des autres, les prix augmentent et explosent mon budget. Le bruit, le speed, … l’enfer quoi !

 

Et puis, le pire … c’est bien parce qu’ils prennent leurs vacances tous en même temps que la période estivale est une saison morte pour mon activité de consultant …

Vous imaginez l’injustice ??? 🙁

Non seulement en prenant leurs vacances en été, les autres me privent de mes revenus (puisque je n’ai plus d’activité, et pas de congés payés) et m’obligent à prendre des vacances forcées. Mais non contents de cet état de fait, ils viennent, de plus, polluer mes vacances au soleil !

Non, vraiment, l’idéal serait qu’ils ne prennent jamais de vacances.

Cela me permettrait d’avoir une activité régulière (pas de variation, pas de Mura) et de choisir de prendre des vacances quand bon me semble.

Cela s’appelle de l’esclavage me dites-vous ? M’en fout … mes vacances, c’est sacré !

 

Nota : De vous à moi, je connais bien un ou deux patrons qui ne seraient pas contre revenir aux conditions de travail du milieu du 19ème siècle. Travail 6 jours sur 7 (sauf le jour du Seigneur), pas de congés payés (les vacances, cela fatigue), les “35 heures” (hi,hi,hi, quelle bonne blague ou alors “par jour”), le travail des enfants … le bon temps quoi !!!

 

 

Les vacances aident à devenir Lean

 

Pourquoi cette période, qui a toutes les caractéristiques de “l’anti Lean”, serait bénéfique pour devenir Lean ?

 

Il y a une raison fondamentale à cela :

 

Le lâcher-prise

lacher-prise

 

 

Le bienfait du “lâcher-prise”

 

Le “lâcher-prise” est nécessaire à notre cerveau. Il lui permet de “s’oxygéner” en pensant à autre chose. Le “lâcher-prise” des vacances est un peu similaire à une bonne nuit de sommeil.

Le soir, la fatigue aidant, nous nous couchons la tête embrouillée. Le matin, après un repos salutaire, les choses paraissent souvent plus claires, plus simples

L’explication vient du fait que notre cerveau a besoin d’intégrer certaines informations et, en quelque sorte, les assimiler (pour ne pas dire “les digérer”), afin de reconstruire un environnement stable dans lequel nous retrouvons des repères en accord avec nos valeurs fondamentales.

Notre cerveau recherche un nouvel équilibre, un compromis permanent entre factuel et émotionnel.

En gros, il nous faut du temps pour …

… “nous habituer à une idée”

 

Cela est en partie dû à nos cerveaux reptilien et limbique qui identifient tout changement comme une potentielle menace.

Or le “lâcher-prise” permet de se détendre et de “baisser la garde”. Il autorise notre cerveau à considérer qu’une idée nouvelle (qui nous sort de notre zone de confort) n’est pas forcément, systématiquement, un danger.

Fakir Tintin

 

Nota : L’hypnose fait appel à cette notion de “lâcher-prise”. Lors d’une séance, le praticien vous demande de vous détendre pour vous placer dans un état de conscience particulier, qui lui permettra de suggérer des idées à votre cerveau. Cet état de conscience est tel qu’il “diminue” nos réflexes défensifs, nos réflexes naturels de rejet.

 

 

Et le Lean dans tout ça ?

 

Une démarche Lean s’accompagne toujours de changements.

Ces changements sont parfois des ruptures (Kaikaku), parfois des “petits pas” (Kaizen).

Les “petits pas” sont à privilégier, car ils ont “doux” et stressent moins nos cerveaux limbiques et reptiliens que les ruptures franches. En retour, ceux-ci “tirent moins la sonnette d’alarme” et les “petits pas” sont alors bien mieux intégrés.

Néanmoins, la somme des “petits pas” cumulée sur une année peut avoir abouti à un gros changement par rapport à la situation initiale.

Les vacances sont alors le moment de faire une pose “dans l’effort intellectuel d’intégration”.

 

Et puis, … de temps en temps, … vivre simplement, profiter de son entourage, avoir du Fun et arrêter de réfléchir…

 

CELA FAIT DU BIEN !!!

 

 

 

Bon allez va, bien que vos vacances polluent un peu les miennes, je ne dirai rien pour cette fois…

Mais c’est uniquement pour la bonne cause, … la cause du Lean.

 

Toutefois, nous sommes bien d’accord, l’année prochaine vous prenez tous vos vacances entre novembre et février pour me laisser tranquille en été !!!

 

face-grin

 

 

 

 

Comme chaque année, je vous souhaite à tous d’excellentes vacances d’été !

 

 

 

 

 

2 Commentaires


  1. Bonjour Eric,

    Je vous comprends. Mes principaux fournisseurs sont fermés en Août et me forcent à prendre mes congés à cette même période de l’année : quelle honte ! 🙂 (rire)

    Comme si je voulais vraiment prendre mes congés à ce moment-là ! 🙂 (rire)

    Je vous souhaite de bonnes vacances et à bientôt pour de nouvelles aventures.

    Encore merci pour votre blog que je consulte de manière assidue depuis 3 ans maintenant.


    • Bonjour Alban,

      merci pour votre commentaire, c’est toujours un plaisir de vous lire.

      Nous sommes bien d’accord pour dire que, tant vos fournisseurs que mes clients, ils exagèrent de prendre leurs vacances en été … 😉

      Je vous remercie pour votre assiduité à ce modeste blog ainsi que pour vos commentaires passés (et à venir, j’espère !!!), qui font vivre et enrichissent celui-ci.

      Passez d’excellentes vacances « forcées ».

      Bien cordialement,

      Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *