Un Taxi pour Tobrouk

Magnifique et émouvant

 

un-taxi-pour-tobrouk1

 

Pour ceux qui comme moi, ont eu leur enfance baignée par les films de Lino Ventura, ce film est un joyau (ce n’est pas le seul).

Il faut de plus rappeler que c’était la grande et belle époque des fameux dialogues de Michel Audiard.

Il existe aujourd’hui des pages Web entières dédiées à ses citations

 

Et il en est une que j’aime particulièrement …

 

“Deux intellectuels assis vont moins loin qu’une brute qui marche”

 

Cette dernière a souvent été reprise et légèrement transformée en :

“ Un con qui marche va plus loin que deux intellos qui réfléchissent”

 

Mais quel rapport avec le Lean ?

 

 

Le lien, c’est le symbole !

 

  • Un con qui marche … c’est l’ignorant qui va sur le terrain (le Gemba).

Bien sûr il ne sait pas, c’est normal il est con !

N’empêche, il y va, lui, sur le terrain, voir comment ça se passe … et bien sûr il en revient, en ayant vu, entendu, touché, ressenti la réalité des personnes qui apportent la valeur ajoutée.

Et lorsqu’il revient … il est un peu moins con… jour après jour, petit à petit …

Cela ne vous rappelle-t-il rien ?

Pas même l’amélioration par petits pas du                  KAIZEN ?!!!

 

 

  • Deux intellos qui réfléchissent Ce sont les ingénieurs qui gambergent en réunion dans un bureau.

Ha ça ! les neurones, ils chauffent!!!

Cela échafaude des solutions techniques démentielles à coup de centaines de milliers d’euros d’investissement … sur des hypothèses qui sont bien souvent même pas vérifiées sur le terrain !!!

 Smiley triste

Et plus ça réfléchit, moins ça agit !!!
(oups sur ce coup là, je ne me suis pas fait que des copains 🙂 )

 

Faut-il se passer des ingénieurs ?

 

Non !! Surtout pas !! Ce serait une grave erreur. À l’heure où notre industrie manque d’ingénieurs.

Comme diraient “les amis de Germaine
(que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre 😉 )

lustucrualien

 

SE PASSER ? NOOOOON, ………. ÉDUQUER ? OUIIIIIIIIIIII !

 

 

Voilà, tout est dit !

 

Le secret …

… c’est l’équipe

 

L’important, c’est que le “con” n’aille pas seul sur le Gemba, mais emmène les ingénieurs avec lui. Ils seront alors dans leur rôle, celui de support technique.

Mais en étant sur le terrain, avec le “con” qui pose ses “questions bêtes”, ils plancheront à apporter des réponses pratiques, basées sur la réalité des faits en étant au contact des opérateurs.

Et là, les problèmes trouveront des solutions efficaces, souvent simples et faciles à mettre en œuvre.

Et là, le “con”, les ingénieurs et les opérateurs …             APPRENDRONT

 

Ils apprendront à se connaitre les uns les autres et à voir que tout le monde veut bien faire.

Ils apprendront à observer, écouter, mesurer, établir des faits et non des jugements.

Ils apprendront que l’on peut grandement améliorer la situation sans moyens (investissements) démesurés.

Et puis surtout …

… ils apprendront à connaitre un peu mieux leurs processus qu’ils croyaient si bien connaitre.

 

Et croyez-moi, pour une entreprise …

… ce dernier point vaut son “pesant d’or”!!!

 

 

Mais au fait, cela ne ressemblerait pas un peu à ça …

… l’entreprise apprenante ? 😉

 

 

Comprenez-vous maintenant pourquoi, lorsque je visite vos entreprises, …

… j’aime bien jouer “au con qui marche” … ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *